Un voyage de 6 mois à travers l’Europe en famille… Pourquoi ? Comment ?

De Juillet 2002 à Octobre 2005, j’ai parcouru 45000 kilomètres à travers la planète sur un vélo. Tranche de vie extraordinaire, riche en découvertes, rencontres et interrogations. 5 années après cette fin de voyage et deux enfants dans les bagages me revoilà avec des envies de départ. Départ vers une itinérance où le temps n’est plus un sablier que l’on regarde avec impatience, inquiétude, fatigue, stress. Le temps n’est plus ou presque. Le temps qui s’écoule est paysages, rencontres, interrogations, découvertes… Le temps semble être pour un temps en suspend… Le voyage, un autre rapport au temps et à l’espace bien sur. L’itinérance me confronte à la vie et à la diversité de la planète : peuples, paysages, milieux naturels, faune, flore, patrimoine culturel et architectural… Je m’y confronte avec tous mes sens en éveil. Emergent alors les émotions, les interrogations qui donnent au voyageur le terreau fertile à ses réflexions et qui le pousse vers les autres, vers les livres pour comprendre. Le voyage est ainsi pour moi, mélange d’émotions et d’interrogations. Et c’est une véritable éducation buissonnière de chaque instant pour les enfants qui nous accompagneront au cours de ces six mois : Margaux, 4 ans et Mathieu, 2 ans…

Si le vélo est pour moi un moyen simple et merveilleux pour voyager au long cours, il me semble contraignant en famille avec deux jeunes enfants. Nous avons donc fait le choix d’un confort relatif allié à une autonomie certaine : le camping-car. Notre navette spéciale nous permet également d’envisager, pendant ce voyage, des minis voyages à vélo ou à pied : nous embarquons à bord, vélos, remorque, tente…

ccvelo